Revenir au site

Comment accompagner les pleurs de bébé?

· Dunstan Baby Language,Pleurs de bébé,Conseils aux parents,Sommeil bébé

Dès la naissance, les bébés s'expriment: grognements, gémissements, pleurs...

Et ils expriment quoi?

Leurs besoins, leurs émotions, leurs inconforts, leurs préférences...

Nous, adultes, sommes souvent déstabilisés et démunis devant les pleurs.

Souvent, nous associons les pleurs à de la douleur, ou de la tristesse, ou de la peur.

Mais les bébés s'expriment avec une infinité de sons et tous les sons ne sont pas automatiquement des pleurs.

Il est vrai que ces dernières années, des études ont montré l'impact des pleurs dans le cerveau des bébés, grâce aux imageries médicales. Certaines zones s'activent, d'autres non…

Et on sait aujourd'hui que laisser un bébé pleurer, seul, pendant de longues périodes, n'est peut-être pas la meilleure façon de lui créer un environnement sécure et propice à une détente intérieure.

Ces informations, véhiculées plus ou moins adroitement, peuvent créer beaucoup d'inquiétude et de peurs chez les jeunes parents, et des croyances ancrées chez les professionnels.

Il est bon de remettre à jour, régulièrement, nos informations et surtout d'observer les bébés, observer notre entourage pour voir comment tout cela s'imbrique.

Alors, le Dunstan Baby Language, dans tout ça?

Tout d'abord, le Dunstan Baby Language n'est PAS une méthode de réduction des pleurs de bébé, ou une approche dressant le bébé à moins pleurer ou à ne plus pleurer.

C'est même plutôt l'inverse, sauf que le DBL ne fait pas plus pleurer les bébés non plus, qu'on se le dise!

Le DBL n'est pas une méthode, mais plutôt une approche empathique de l'enfant, initiée par Priscilla Dunstan.

Avec son premier enfant qui pleurait beaucoup, Priscilla a découvert qu'elle pouvait mettre son oreille absolue au service de son bébé en l'écoutant attentivement.

Son intention était de comprendre son bébé, de le rencontrer... et à sa grande surprise, elle a découvert des sons répétitifs, qui correspondaient aux besoins basiques de son bébé: la faim, le sommeil, le rot, l'inconfort et les coliques.

En écoutant attentivement, elle s'est rendue compte que son bébé faisait ces sons, avant même qu'il ne se mette à pleurer. Elle pouvait donc répondre à ses besoins, et avoir un bébé qui, rapidement, est devenu plus présent, plus souriant, plus communiquant.

Par la suite, elle a proposé à son père de créer un protocole de recherche pour savoir si les autres bébés, tous les bébés dans le monde faisaient les même sons, comme elle en avait l'intuition.

Il s'avère que l'étude a été conduite rigoureusement selon les protocoles de départ, et même si elle n'a pas abouti dans le monde scientifique, faute de moyens financiers, elle a recueilli des témoignages du monde entier, montrant qu'à priori, tous les bébés, dans le monde entier, émettent les mêmes sons pour les besoins de base de bébé.

De son côté, Priscilla a pu entendre bien d'autres sons ( des centaines! ) , mais ceux-ci n'ont pas fait partie du protocole de recherche et ne sont donc pas enseignés.

Ceci dit, cette possibilité offre une perspective aux parents souhaitant utiliser la base de l'observation de Priscilla pour écouter attentivement leur bébé, et découvrir son langage spécifique.

Donc, ce qu'apporte le DBL, c'est un soutien pour écouter attentivement le bébé où il en est, dans son rythme particulier, unique:

Ainsi, il y a des gros dormeurs et des petits dormeurs, des gros mangeurs et des petits mangeurs... Chaque bébé est différent!

Mais il semblerait que notre espèce humaine articule des sons de façon instinctive, dans les premiers mois de vie.

Maintenant, ce qu'il se passe quand on écoute son bébé est parfois vu comme spectaculaire:

Parce que les premiers mois, bébé est aussi (en plus d'être une adorable petite personne) un organisme qui s'adapte à ses nouvelles conditions de vie, hors du ventre de sa maman.

Et donc, son rythme, ses signaux sont super importants pour installer son bien-être.

Et donc, en toute logique, quand un bébé exprime un besoin, et qu'il est entendu dans ses premiers sons sans avoir eu besoin de se mettre à pleurer, il secrète moins d'hormones de stress.

Et en l'absence de ce stress, qui pouvait impacter son alimentation, son sommeil, ou même son comportement, bébé se détend, devient plus souriant et est intéressé par les interactions avec son entourage.

Il n'y a pas besoin de dresser des bébés (heureusement!) et le Dunstan Baby Language s'inscrit dans une démarche respectueuse, bienveillante et attentive au développement de bébé, pas à pas, sans forcer.

L'impact sur le sommeil

Le sommeil et les pleurs de bébé pendant son sommeil est un sujet d'inquiétude pour la plupart des parents, d'autant que selon l'endroit où on vit dans le monde, il y a plus ou moins d'attentes sur les parents sur le sujet de " faire ses nuits", ou "bébé dort bien".

Ce qu'apporte le DBL, c'est un nouveau regard, une nouvelle connaissance de la physiologie de bébé, qui apporte au parent ou au professionnel une aide non négligeable pour identifier clairement les signaux de bébé quant à son envie de dormir.

Il est très fréquent que des parents ayant appris à décoder les pleurs de bébé découvrent que leur bébé sait en fait dormir quand on l'accompagne au bon moment.

Tout simplement.

Pour les autres bébés ne dormant "pas ou peu", écouter et respecter leurs rythmes permet d'investiguer sur d'autres domaines que physiologiques: les aspects médicaux, émotionnels, ou même énergétiques peuvent ainsi être explorés si besoin: ceci dit, je recommande toujours de revenir aux fondamentaux de son rythme avant de conclure quoique ce soit, même si mes compétences personnelles m'invitent à accompagner les bébé depuis 12 ans au niveau émotionnel et énergétique.

L'impact sur la relation avec son parent:

Ce qui est très touchant, également avec le Dunstan Baby Language, c'est l'approfondissement du lien entre le bébé et ses parents.

Quand le bébé est respecté, il s'épanouit et ses parents prennent confiance en eux.

Et quand une histoire a été difficile pendant l'accouchement ou la grossesse, ou que les premiers jours ont été parsemés d'inquiétude, avoir un outil simple, mais efficace pour créer ou recréer la relation avec bébé est déterminant pour la suite.

Le Dunstan Baby Language donne des perspectives aux mères, aux pères, aux grands-parents, aussi, comme une base d'observation, de discussion et d'évolution interelationnelle.

Trop souvent, on a cru qu'on savait à la place de bébé, ou à la place de l'enfant ce dont il avait besoin.

Souvent, on a imposé des points de vue, des pratiques comme étant les seules valables … Mais encore une fois, bébé est un être à part entière, présent, conscient et il/elle a un avis, une préférence dans la manière dont on le/la traite.

Toute la subtilité consiste à être des adultes attentifs et contenants, respectueux et sécurisant pour laisser aux tout-petits la possibilité de se développer en devenant confiants en eux.

Le Dunstan Baby Language propose des ateliers qui favorisent ces prises de conscience, tout en donnant une information claire sur les pleurs de bébé, comment les accompagner et comment trouver un équilibre parental face à ces pleurs.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK